Guy Delaroque

Retour

Eve

Le nu féminin est pour moi un des rares espaces de liberté qui nous reste. Tout y est possible, permis, sans limites ni contraintes. Je pratique la haute montagne et je vois une forte analogie entre les deux, beautés sauvages et prises de risques , nature" nue", restée intacte depuis sa création. C'est la Réalité avec un grand "R" qui gifle, dérange , décoiffe dans un monde de plus en plus éloignée d'elle , car on la perçoit à travers des écrans où parlent des êtres humains choisis qui créent une... Le nu féminin est pour moi un des rares espaces de liberté qui nous reste. Tout y est possible, permis, sans limites ni contraintes. Je pratique la haute montagne et je vois une forte analogie entre les deux, beautés sauvages et prises de risques , nature" nue", restée intacte depuis sa création. C'est la Réalité avec un grand "R" qui gifle, dérange , décoiffe dans un monde de plus en plus éloignée d'elle , car on la perçoit à travers des écrans où parlent des êtres humains choisis qui créent une autre réalité édulcorée, bien pensante, en accord avec les idées à la mode.
" Entre elles et lui , s'établit une osmose où Guy Delaroque s'imprégne de leur mental et de leur affectif, insensible s'abstenir..." Olivier Courtois. Télévision Lyon Métropole ,"Vie de quartier", avril 2000. Reportage sur Youtube.


Créé avec Artmajeur